Recalbox ou la nostalgie de l’antiquité des jeux vidéos

Nintendo Classic MiniSonic, Mario, Zelda, Donkey Kong… Tous des personnages de jeux vidéos nés dans les années 1980-1990 et qui ont marqué une génération; ma génération. Vu leur succès de l’époque, ces dernières années, Sega et Nintendo nous ont sortis des versions “retro” de certaines de leur consoles. Et, le succès fut à nouveau au rendez-vous. Certaines consoles ont été rapidement en rupture sur Amazon.

En voyant ces consoles dans l’actualité, cela m’a donné envie de replonger dans l’enfance et de rejouer à certains jeux. J’ai alors découvert une distribution linux un peu particulière: Recalbox. Celle-ci permet de manière très simple d’émuler des dizaines de consoles et de retomber dans l’enfance très rapidement.

Il est bien évidemment possible d’installer Recalbox sur un quelconque ordinateur (PC ou Mac).  Par contre, cet article revient sur comment faire pour monter sa propre “console” en utilisant une Raspberry Pi. C’est beaucoup plus fun!

NESPi Case +

Matériel nécessaire

  1. Une Raspberry Pi: Une petite carte mère assez puissante. Il existe aujourd’hui deux modèles assez proches. Le Raspberry Pi 3 Model B et le Raspberry Pi 3 Model B+. Assez récente, la version B+ possède un processeur un peu plus rapide que le modèle B. Mais, aujourd’hui (le 03/07/2018), Recalbox n’est pas encore compatible avec ce second modèle.
  2. Un joli boitier Nintendo “retro” qui rajoute un certain charme.
  3. Une, deux, trois ou quatre manettes. Les manettes sans fil BigBen (clones des manettes PS3) fonctionnent à merveille.
  4. Une alimentation USB, une carte micro SD

Montage matériel

Le montage du matériel est assez élémentaire; deux petites fiches, quelques vis, un câble USB, un câble réseau et le tour est joué. Attention toutefois à ne pas se tromper.

NESPi Case + - Intérieur

Par contre, le ventilateur était assez bruyant lorsque je le branche sur une alimentation de 5V. J’ai donc décidé de le brancher sur du 3V (en orange sur l’image suivante) et là, le bruit est quasi inaudible.

Installation du logiciel

Place au logiciel. La première étape consiste à récupérer une image de RecalBox. Celle-ci est disponible sur le site officiel. Le fichier téléchargé a une extension xz (recalbox.img.xz). En utilisant un utilitaire comme 7-zip, il est possible d’extraire cette image compressée pour pouvoir l’installer sur la carte microSD. Etcher est un autre utilitaire permettant de réaliser cette opération de manière très simple.

Premier démarrage, et jouez!

Par défaut, il y a quelques jeux d’installés sur l’image. Mais, il est possible d’en rajouter très facilement. En connectant la “mini-console” sur le réseau, il est possible d’accéder à la Recalbox via un l’explorateur Windows (\\recalbox).

Des dizaines de manettes sont automatiquement détectées et correctement configurées. Et, il est donc possible de démarrer à jouer directement.

En quelques minutes, notre mini-console a été installée et configurée sans aucune connaissance Linux. Et, me voilà prêt pour des centaines d’heures de jeu.

This entry was posted in je bricole and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.