Comprendre la numérotation des reflex chez Canon

Comprendre la numérotation des reflex chez Canon

Lorsqu’une personne novice se lance dans l’achat d’un nouvel appareil photo de type « reflex », elle se retrouve rapidement face à des dizaines de modèle. Mais lequel choisir ? Dans cet article, nous tenterons d’expliquer la nomenclature des appareils reflex de chez Canon. Nous ne rentrerons donc pas dans l’éternel débat du choix entre Nikon et Canon.

Les modèles d’appareils photos de type reflex chez Canon sont tous numéros de la sorte :

Canon EOS xxxxD [Mark x]

Par exemples, si nous prenons la liste des appareils Canon de la gamme actuelle nous avons :

  • EOS-1D X Mark II
  • EOS 5Ds / EOS 5Ds R
  • EOS 5D Mark IV
  • EOS 6D
  • EOS 7D Mark II
  • EOS 77D
  • EOS 80D
  • EOS 800D
  • EOS 760D
  • EOS 700D
  • EOS 100D
  • EOS 1300D

Pour commencer, l’acronyme EOS signifie (en anglais) « Electro-Optical System », que l’on pourrait traduire en français par « Système électro-optique ». Le D signifie « digital ». Ces deux acronymes sont repris sur tous les modèles de type reflex. Jusqu’ici, rien de bien compliqué. Les choses se corsent lorsque nous essayons de comprendre le nombre avant le D (par exemple 7, 1300, etc.). Mais, lorsque nous comprenons qu’il y a en fait 4 (voire 5 catégories) dans ces appareils, tout devient plus clair.

Différentes gammes de produits

Pour illustrer le principe de la nomenclature des reflex Canon, nous utiliserons une pyramide.

Dans le bas de la pyramide, nous avons notre première gamme de produits. Les Canon EOS XXXXD (4 chiffres suivi d’un D). Cette gamme est la moins chère des reflex Canon. C’est l’entrée de gamme. Bien que « bon marché », cela ne veut pas forcément dire « mauvaise qualité ». Ils ne sont pas aussi rapide que les modèles d’autres gammes, ont une sensibilité à la lumière plus faible, etc. Mais ceux-ci sont de bonne facture pour un débutant voulant se lancer dans la photographie reflex sans toutefois dépenser une fortune.

Un niveau plus haut, nous trouvons les appareils de type EOS-XXXD (3 chiffres suivi d’un D). Ceux-ci sont destinés aux amateurs ayant déjà quelques notions de photographie et voulant avoir un appareil pas trop cher et permettant plus de possibilités que l’entrée de gamme. Un peu plus cher, ils proposent néanmoins plus de possibilités (meilleur processeur, plus rapide dans la prise d’images en mode rafale, meilleure sensibilité ISO, etc.).

Au milieu de notre pyramide se trouve le niveau 3 qui reprend les appareils de type EOS-XXD (2 chiffres suivi d’un D). Celui-ci est un niveau intermédiaire entre les appareils pour amateurs et les appareils plus « professionnels ». Ils sont destinés à un public d' »amateurs avancés » n’ayant pas énormément de moyens.

Un niveau plus haut (4ème niveau sur l’image), nous avons les appareils pour les (semi-)professionnels. Dans aucune des gammes précédentes, nous trouvons des capteurs plein format (full frame). Ceux-ci commencent dans cette gamme. Les Canon 5D et 6D sont des full frame. Leurs capteurs sont donc plus grand. Quand au 7D, son capteur n’est pas un plein format mais légèrement plus grand que dans les catégories inférieures. Les caractéristiques de ces appareils sont parfois très intéressantes: double processeur dans le 7D, 5Ds, une sensibilité aux ISO énorme, etc, etc.

Au sommet de la pyramide se trouve l’appareil photo dont tous les fans de Canon rêvent: le Canon 1DX Mark 2. L’étendard de la marque. Celui-ci est réservé aux vrais professionnels… Sa rapidité, son capteur, sa sensibilité… ses possibilités sont énormes ! C’est par exemple, le seul appareil chez Canon qui possède une prise réseau RJ45 directement intégrée !

Evidemment, les appareils du « bas » de la pyramide sont bien plus répandus que les appareils du « haut » de la pyramide. Car, plus nous « montons » dans la pyramide, plus les appareils sont chers et plus difficile est leur prise en main.

Evolution d’un produit

Il nous reste une dernière petite explication à donner. Certains modèles s’accompagnent de l’indication « Mark » suivi d’un chiffre romain. Dans les produits pour professionnels, cette indication représentent l’évolution d’un modèle. Par exemple, pour le modèle EOS-7D sorti en 2009, son successeur est l’EOS-7D Mark II sorti en 2014.

Par contre, pour les modèles d’autres gammes, l’indication « Mark » n’existe pas. Un numéro plus grand est tout simplement utilisé. Par exemple, pour le modèle d’entrée de gamme, le Canon EOS-1300d, est l’évolution du modèle EOS-1200D, evolution du EOS-1100D.

Voila quelques explications qui vous permettrons de mieux comprendre la nomenclature des appareils relfex chez Canon. A présent, lorsque vous serez nez à nez avec un reflex Canon, vous pourrez directement vous faire une petite idée sur sa catégorie. Et, si vous avez d’autres questions, n’hésitez surtout pas à me les poser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *